IMG_20160415_123702

Langkawi, surnommée « Perle de Kedah », est un archipel de 104 îles situé à 30 kilomètres des côtes au nord ouest de la Malaisie. Comme Melaka, elle a une histoire riche de marchands, conquêtes et guerres; les premières traces sont à mettre au crédit de voyageurs chinois, alors appelée Long-ya-pu-ti (龍牙菩提)  par le voyageur Wang_Dayuan au XIVème siècle. Au XVème siècle, l’île abritait des plantations de poivre; le général français Augustin de Beaulieu parlait alors de « Lancahui ».

Historiquement, l’île a accueilli des gens de la mer, pirates et pêcheurs. La légende locale, qui m’a été rapportée par le chauffeur de taxi que nous avions engagé le premier jour, rapporte qu’à la fin du XVIIIème siècle, une femme du nom de Mahsuri fut accusée – à tort – d’adultère et exécutée , en conséquence de quoi cette dernière maudit l’île pour sept génération. Suite à son châtiment, l’île fut capturée par les Thaïlandais, et les locaux massacrés et réduits à l’esclavage.

Malgré l’acquisition pacifique de l’île par les anglais en 1909, cette dernière resta un refuge pour les pirates jusqu’en 1946, où les nouveaux propriétaires des lieux les chassèrent. Elle regagne son indépendance avec le reste de la Malaisie en 1957. Cependant, l’île ne s’ouvre au tourisme que progressivement à partir de 1986. Elle est désormais une destination touristique majeure, avec plus de 3 millions de touristes en 2012. Elle compte environ 65 000 habitants sur son île principale éponyme, environ 95 000 en tout.

Première impression à la sortie de l’aéroport et à l’arrivée à l’hôtel, malgré les ambitions du gouvernement, l’île semble moins développée et plus traditionnelle, en témoigne la vue depuis notre chambre d’hôtel : barques traditionnelles et constructions modernes se côtoient.

IMG_20160415_084409

Le premier jour, nous décidons de louer un taxi pour faire un petit itinéraire de découverte. Nous commençons par le SkyCab (2002), des œufs permettant de monter sur le Gunung Machinchang pour admirer la vue sur la baie.

Au sommet, il est possible de traverser le SkyBridge (ouvert en 2005), pont suspendu de 125 mètres. Attention au vertige !

IMG_20160415_125744

Après cette visite, direction la plage de Tanjung Rhu pour admirer les côtes de Langkawi. Presque vide, on oublierait presque l’aspect touristique de l’île 🙂

13054595_1039449322806528_1988027296_o

Enfin, passage obligé à l’Eagle Square, situé dans la plus grande ville de Langkawi, Kuah. Pourquoi un aigle ? Selon une des interprétations, Langkawi signifierait en malais île de l’aigle brun.

IMG_20160415_171229

Le deuxième jour, nous allons explorer la mangrove dans le Kilim Geoforest Park. L’exploration se fera dans le cadre du Mangrove Tour, pour RM130 par personne. Il s’agit d’un espace unique au monde, alliant montagne et mangrove, où l’on peut trouver aussi bien des aigles que des singes ou des chauve-souris. Nous embarquons pour quatre heures dans un petit bateau.

IMG_20160416_102331

Premier arrêt pour nourrir les poissons au large (poissons zèbre d’après le guide), ils sont présents en nombre.

IMG_20160416_104150

IMG_20160416_104933

Nous revenons ensuite vers la mangrove et ses deux rivières pour admirer le paysage et voir des singes… qui nagent.

IMG_20160416_105431 IMG_20160416_110746 IMG_20160416_113018

Vient ensuite l’heure de la visite de la ferme aquacole, où le guide nous fait étalage des poissons élevés… pour être consommés dans le restaurant attenant.

IMG_20160416_114437 IMG_20160416_115230

Enfin, visite d’une cave abritant des centaines (milliers ?) de chauve-souris, impressionnantes dans le noir.

IMG_20160416_123917

Pour conclure la visite, rien de tel qu’une petite baignade dans une plage « privée » (enfin, c’est ce que disait la brochure…) 🙂

IMG_20160416_152713